Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Pour vous rappeler que le bizness de terrorisme islamiste rapporte bien au régime tyrannique marocain mieux que la drogue et le Sexe, deux ingrédients qui garantissent une présence sur le Net. Mais quand on y ajoute la religion, c’est le buzz assuré ! Si on est dans un état démocratique de droit, la mafia qui est à la tète de pouvoir sera maintenant purge la prison si le cas contraire comme d’habitude, comment d’être fière de ce pays dont la monarchie d’hypologie de crime hors lois! Enfin vous êtes devant une culture de barbarisme en train de préparer des " terroristes "de demain. Devant une telle situation, qui laisse prévoir le pire pour l’ensemble des pays occidentaux et les non-musulmans. Alors, vous les DIABOLISATEURS des juifs et des chrétiens qui ont ouvert leurs pays et vous envoient des aides humanitaires. Que dites-vous de ces photos, bandes de racistes et haineux? Hein ? Le roi du Maroc Mohamed VI se trouve derrière la création des mouvements islamistes fascistes salafistes. Il y’a un lien entre les groupes terroristes et les services des renseignements marocains du roi, comme c’est le cas avec Al-Qaïda au Maghreb islamique, et en particulier le groupe Tawhid et Jihad, et si oui, les liens entre les deux parties ne trompe pas l’œil.

À chaque reprise, je déclare que le mot terrorisme émanant des idéologies radicales est existant dans le royaume du Maroc, parce que les mouvements salafistes Djihadistes et ‘Hijra wa Takfir’ et autres ne sont que des scénarios produites par les services secrets marocains, profitant de l’implication de quelques ralliés de la guerre d’Afghanistan, nommés par ces organes ‘les marocains afghans’. Et si nous analysons la situation logiquement, nous remarquerons que la plupart des opérations terroristes, entre parenthèses, n’avaient pas un objectif purement terroriste et elles n’ont pas couté la vie des responsables de régime marocain ou bien les cadres militaires et sécuritaires, plutôt elles étaient politisés pour régler des comptes politiques ou attirer de l’argent par le dossier « la lutte contre le terrorisme » pour faire croire aux pays touchés qu’il existe un terrorisme radicale transcontinentale.. d’ici on doit éclaircir que le Royaume ne dispose pas de ressources économiques tels que le gaz ou le pétrole.. Mais son économie se limite sur la pêche qui est en voie de disparition, un peu de phosphate, quelque recette de tourisme et le commerce (la mendicité) avec le dossier du terrorisme islamiste radicale. Quant à la relation de la DGED, c’est sûr que cet organe à une relation indirecte dans le financement de Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) pour reprendre son activité dans la région afin de tuer deux oiseaux d’un seul coup : impliquer l’Algérie et la classifier comme un foyer et sponsor du terrorisme et l’autre chose coller au Polisario l’étiquette d’organisation terroriste.

La devise de système monarchique marocain et les terroristes islamistes pense comme moi, sinon je t’accuse et te condamne. C’est en ce sens que le terrorisme est perpétré par le roi prédicateur détenteur d’un projet religieux, le tyran porteur d’un projet politique, pour transformer la réalité dans un climat de dictature totalitarisme et l’autoritarisme. L’adoration de la dictature, l’oppression et la radicalisation est-elle devenue le fondement de la pensée et de la culture marocaine, ceux qui se tournent vers la démocratie et la liberté faisant figure d’exception? Le Maroc est un pays riche mais appauvrit par un malfrat royale, afin de rendre les plus vulnérables d’entre eux particulièrement sensibles aux sirènes du terrorisme, les jeunes se mêler à la marginalisation, à l’accès à des réseaux criminels et à la radicalisation, notamment dans les foyers paupérisés, mais aussi dans les banlieues. Des ilots où prospère l’idéologie jihadiste sur le lit d’un conservatisme historique, de frustrations sociales et d’une marginalisation économique. L’islamisme radical, et son corollaire la menace terroriste, ont nettement évolué sous règne de tyran le roi Mohamed VI« commandeur des croyants ! ».

Par : Orilio Bahia

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :